L’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMOA) a pour mission d’aider la maîtrise d’ouvrage à définir, à piloter et à exploiter le projet réalisé par le maître d’œuvre.
En fait, l’assistance à maîtrise d’ouvrage est une fonction de la maîtrise d’ouvrage qui aide à la mise en place de projets réalisés par l’informatique interne de l’entreprise, ou bien par un prestataire extérieur.

La maîtrise d’ouvrage est une direction métier d’une entreprise (Direction financière, Direction industrielle, DRH…) qui n’a que peu de connaissances sur les outils informatiques. Elle se fait donc assister d’une assistance qui aura donc une bonne connaissance de l’informatique d’entreprise.

Rôle et Tâches


Il est clair que l’AMOA devra avoir au moins deux cordes à son arc :

  • Une bonne connaissance du métier de la maîtrise d’ouvrage.
  • Une connaissance des progiciels et de la méthodologie de projet.

Ces deux compétences lui permettront de jouer un rôle de conseil et d’anticipation des problèmes au cours du déroulement du projet. Sur le plan des responsabilités, l’assistance à maîtrise d’ouvrage s’engage à suivre le projet dans les différentes étapes de son cycle de vie.

L’AMOA participe à la formulation des besoins des utilisateurs (interviews, rédactions des compte-rendus, validations et cohérences fonctionnelles).
Elle est aussi en charge de la rédaction du cahier des charges à destination du maître d’œuvre.

Elle contrôle également avec la maîtrise d’ouvrage que les développements réalisés par le maître d’œuvre correspondent aux besoins spécifiés dans le cahier des charges (phase de recette).

Ensuite, elle pourra avoir un rôle à jouer quant au déploiement de la solution réalisée et à la conduite du changement (formation des utilisateurs notamment). Enfin, elle aide le maître d’ouvrage à donner un avis à la réception de l’application.

Quel profil ?


Amené à conduire des projets et capable de négocier, un consultant assistant à maîtrise d’ouvrage doit déployer de nombreuses qualités : il doit en effet faire preuve d’une grande capacité d’analyse et de synthèse, de bonnes facultés d’écoute et de communication et savoir se montrer disponible. Il doit aussi être capable de gérer les situations conflictuelles.

Ce métier nécessite une culture technologique importante, une bonne connaissance des besoins du maître d’ouvrage et des utilisateurs et une compréhension de l’environnement concurrentiel de l’entreprise.